L’Egypte est l’un des nombreux pays d’Afrique qui offre une grande richesse culturelle. C’est d’ailleurs pour cette raison que des croisières sur le Nil, son plus grand fleuve, sont organisées assez souvent pendant les vacances. Pendant leur séjour, la qualité du service ainsi que celui du confort offert aux croisiéristes dépend d’un organisateur à un autre. Pour donc éviter de se ruiner, il convient de tenir compte d’un certain nombre de critères influant souvent sur le tarif.

Croisière sur le Nil : Comment réussir l’organisation ?

La croisière sur le Nil est l’un des voyages en vogue actuellement. Les opérateurs proposent aux voyageurs des visites permettant de découvrir l’extraordinaire historique égyptien. De Louxor à Assouan, ces derniers ont ainsi l’occasion de découvrir de véritables merveilles comme les temples pharaoniques de Nubie, de Karnak, d’Edfou et de Kom Ombo.

Le programme des visites déterminant le budget à prévoir, vous devez y jeter un coup d’œil avant de choisir votre offre. Vous aurez alors le choix entre des visites comprises dans le tarif du voyage et des excursions proposées sur place. Ces dernières pouvant vous coûter jusqu’à 100 euros le circuit, il est conseillé de faire les visites par vos propres moyens. Vous aurez ainsi l’opportunité de vous frotter aux autochtones, de découvrir leur vie quotidienne et d’orienter vos visites comme vous le désirez. On n’oubliera pas les quelques euros que vous pourrez épargner par la même occasion.

Les horaires de vol peuvent aussi rester incertains jusqu’à quelques jours du départ. A cet effet, il existe des vols réguliers à horaires garantis ainsi que des vols en charter vers Louxor circulant la nuit. Si les premiers sont un peu plus chers, la deuxième catégorie de transport vous fait perdre deux jours de visites. En effet, bien que ces types de transport vous permettent d’arriver très tardivement ils donnent également l’obligation de repartir très tôt. Ce qui vous empêchera de profiter pleinement de votre séjour. Il faut en outre rappeler que le tarif, pouvant atteindre les 3000 euros, peut être abordable lors du yield management pratiqué par les tours opérateurs.

Quel navire choisir pour sa croisière sur le Nil ?

Le type de bateau est l’une des principales causes de la différence tarifaire des croisières sur le Nil. Ainsi, à part les propositions « exclusives », la plupart des navires en partance pour l’Egypte sont des modèles identiques de 3 ou 4 ponts. Ils accueillent un grand espace restauration, un salon/bar où se déroulent les animations et 30 à 70 cabines extérieures. Pour la détente pendant la navigation, un pont soleil, proposant un lobby d’accueil, des transats et une piscine, est souvent installé sur le pont supérieur.

Le port d’attache à Louxor peut également entrer en compte lors du choix de votre croisière sur le Nil. Ainsi, les bateaux pouvant être amarrés sur la corniche de Louxor dans le centre de la ville doivent être préférés à ceux accostant au nouveau port. Celui-ci étant en effet situé à une quinzaine de kilomètres de la ville, vous aurez du mal à profiter de l’animation de Louxor et des balades nocturnes.

La navigation Louxor/Assouan/Louxor et les étapes étant par ailleurs les mêmes, d’autres critères permettent aux voyageurs de vivre des expériences différentes. Il s’agit entre autres des équipements installés, de l’aménagement effectué et de l’entretien des bâtiments qui dépendent de l’âge du bateau. A ces derniers s’ajoutent le confort des cabines, la qualité des repas servis et la pertinence des activités et animations organisées.

Déterminer le type de service proposé par les flottes

Le nombre d’étoiles offert à un bateau permet de déterminer le type de service proposé par l’équipage pendant le voyage. A cet effet, deux notations sont offertes aux bateaux à savoir le service 4 étoiles et 5 étoiles. Ce qui malgré les apparences est très loin du grand luxe.

Les cabines destinées pour le repos des passagers sont toutes ouvertes sur le fleuve. En dehors de l’aménagement, la taille de la cabine et la qualité de la literie ne sont pas identiques. Les croisiéristes n’étant pas autorisés à choisir leur cabine, ils doivent faire preuve de tact et de patience pour obtenir un changement. Les demandes pouvant être adressées à la réception du bateau, à votre voyagiste, lors de la remise des clés ou même au guide.

Situées au ras de l’eau, les cabines des ponts inférieurs bénéficient parfois d’équipements abimés. Attaquées également par l’humidité, elles offrent une vue moins panoramique. De leur côté, les logements à l’arrière du bateau ne sont pas appréciés pour l’odeur du fuel, le bruit des moteurs et celui des générateurs d’électricité. Si par contre vous tombez sur les cabines à proximité du bar, votre repos risque d’être gâché par le bruit des animations tardives.

L’offre gastronomique peut également être déterminante dans votre choix de croisière sur le Nil. En effet, plusieurs repas sont proposés aux passagers par jour. Le soin apporté au plat et le menu journalier doivent être alors correctement étudiés. Vous pourrez pour cela prendre l’avis des personnes ayant déjà utilisé le service de votre flotte.